Il n'existe pas de preuve que le lait rende les os solides et prévienne les fractures - c'est même le contraire qui vient d'être démontré par une nouvelle étude de Harvard (qui fait suite à toutes les données scientifiques que l'on avait déjà sur cette question).

Plus de lait au cours de l'adolescence, c'est plus de risques de fracture de la hanche chez les hommes. Chez les femmes, la consommation de lait ne change rien. [1]

De plus, selon une étude de 2012 publiée dans l’American Journal of Epidemiology, les hommes qui, dans l'adolescence, ont bu le plus de laitages ont un risque significativement augmenté de développer un cancer de la prostate. [2]

Selon le spécialiste du lait Thierry Souccar, « il est nécessaire que les autorités sanitaires (en France : ANSES, INPES, PNNS) fassent amende honorable en reconnaissant qu'elles ont eu tort d'inciter toute la population à consommer 3 à 4 laitages par jour "dans le but de prévenir les fractures" ; elles doivent s'abstenir dorénavant de promouvoir la surconsommation de ces aliments, et prôner la modération. » [3]

 

Patricia LARCHER

Diététicienne - Naturopathe - Iridologue

 

LIMOUX / ESPERAZA / ALAIRAC

06 30 61 93 87

 

Mentions légales

Diététicienne -Naturopathe - Iridologue Carcassonne

Diététicienne -Naturopathe - Iridologue Narbonne

Diététicienne -Naturopathe - Iridologue Lézignan

Diététicienne -Naturopathe - Iridologue Quillan

© https://dieteticienne-naturopathe-limoux.com 2021