Non seulement c'est un sujet d'actualité autour de Noël, il revient aussi de plus en plus souvent lors des consultations en cabinet : le sucre.

 

Il fait son apparition dans nos assiettes à la fin du Moyen Âge, mais il reste un plaisir rare et réservé aux nantis pendant des siècles.

L'idée que l'être humain doit baser son régime sur les céréales est peu pertinente.

La révolution agricole, à partir de laquelle les hommes ont commencé à manger des céréales, s'est produite il y a peu de temps, à l'échelle de l'évolution, et nos gènes n'ont pratiquement pas changé depuis. L'homme moderne n'est ni plus ni moins qu'un chasseur-cueilleur en costume-cravate !

Un des plus grands tours de force des diététiciens modernes est d'avoir diabolisé un des meilleurs aliments pour l'homme : les œufs.

Le jaune d'œuf, selon eux, est plus dangereux que Dracula car il est horriblement riche en cholestérol, et donc facteur de maladies cardiaques.

Je vais vous parler aujourd'hui d'un aliment qui est devenu "marketing". Les magazines Elle, Cosmopolitan, Top Santé, en parlent constamment. Donc, il est temps que je m'y mette aussi ;-) :

Le konjac est une plante asiatique ancienne qui est consommée depuis 2 000 ans à travers l’Asie pour ses bienfaits pour la santé.

Dans les années 60, il fut soudain décidé que les graisses étaient responsables des maladies cardiaques, en particulier les graisses saturées.

Cette nouveauté provenait d'études biaisées et de décisions politiques qui se sont révélées désastreuses.

Il n'existe pas de preuve que le lait rende les os solides et prévienne les fractures - c'est même le contraire qui vient d'être démontré par une nouvelle étude de Harvard (qui fait suite à toutes les données scientifiques que l'on avait déjà sur cette question).

Je reviens encore là-dessus car cela paraît évident à presque tout le monde : manger gras rend gras.

Cette chose qui s'accumule sous la peau et qui nous rend gros et mou est de la graisse. Donc… manger de la graisse doit forcément augmenter cette couche de graisse.

Mais ce n'est pas si simple.

Les huiles végétales riches en acides gras polyinsaturées sont considérées comme bonnes pour la santé parce qu'elles diminueraient le risque cardiaque.

Mais il y a là un gros malentendu : tous les acides gras polyinsaturés ne se valent pas.

 

« Idéalement, la journée débute avec un repas équilibré, composé d'un laitage, d'un fruit et d'une boisson… »

Ces conseils dérivent directement des recommandations officielles de manger, au petit-déjeuner, une tartine de beurre et de confiture, de boire un jus d'orange et un bol de lait.

 

Beaucoup de personnes pensent que le sucre de table est mauvais parce que ce sont des « calories vides ».

Il est vrai que le sucre est très pauvre en nutriments essentiels, mais le problème va bien au-delà.

Le sucre de table est appelé saccharose par les spécialistes. La saccharose est formée d'une molécule de glucose et d'une molécule de fructose.

 

Les régimes hyper-protéinés sont fortement critiqués pour provoquer des problèmes de rein et de l'ostéoporose (os poreux).

Une fois de plus, c'est le contraire qui est vrai.

 

Savez-vous quel est le goût d'un aliment dont on a retiré toute la graisse ?

Eh bien, c'est exactement celui du carton. Personne ne voudrait en avaler.

 

Patricia LARCHER

Diététicienne - Naturopathe - Iridologue

 

LIMOUX / ESPERAZA / ALAIRAC

06 30 61 93 87

 

Mentions légales

Diététicienne -Naturopathe - Iridologue Carcassonne

Diététicienne -Naturopathe - Iridologue Narbonne

Diététicienne -Naturopathe - Iridologue Lézignan

Diététicienne -Naturopathe - Iridologue Quillan

© https://dieteticienne-naturopathe-limoux.com 2021